Tous les articles classés dans : Ile de Pâques

Empenadas

Première spécialité du Chili testée : l’empenadas à la façon de l’île de Pâques. Il s’agit d’une galette de pâte feuilletée fourrée de fromage et de thon, un poisson que l’on trouve dans une certaine abondance dans cette zone du Pacifique. Cette galette est plongée dans l’huile pour sa cuisson. Pour la diététique, nous passerons notre tour! La version du Chili est plus soft : elle peut être fourrée de légumes et est plutôt cuite au four. Le temps de préparation reste tout aussi long! Patience donc pour déguster cet encas local!

Repas de Santa Carmen

Le jeudi 16 juillet 2015 est le jour de la ‘Santa Carmen’ pour les habitants de l’île de Pâques. Et pour l’évènement, tous les habitants sont conviés à se donner rendez-vous à un lieu connu de tous pour recevoir le repas du jour. Ce qui est le plus étonnant, c’est que ce repas est offert et élaboré selon les méthodes ancestrales : le repas est cuit dans un four artisanal! Plusieurs habitants font don de leur boeuf ou de leur récolte pour célébrer cet évènement. Curieux, nous avons accepté l’invitation de notre guide. Et nous nous sommes retrouvé au milieu de cette fête de village à déguster un repas absolument gargantuesque devant un petit groupe de musiciens et des femmes qui dansaient. C’était complètement déroutant. J’avais l’impression de me retrouver dans un autre époque. Pour en revenir au repas, je crois que mon sac de nourriture devait faire 1,5 kg. Il se composait de manioc, de patates douces, d’une énorme portion de viande marinée, d’une part de gâteau, des banannes vertes et d’un verre de jus de …

Ballade avec les Moais

Enfin, nous atterrissons sur l’île mystère pour découvrir les fameux Moais. Ces fameuses statues, que je trouve proche du style archaïque pour leur ligne très angulaire, recèlent de mystères et de légendes encore non fondées. Et c’est ce qui fait tout le charme de cette île dont la tradition orale prime sur la démonstration scientifique. Chaque statue possède vraiment son identité puisqu’elle incarne un ancêtre qui veille sur l’île. Certaines sont relevées et alignées le long de la côte, dos à la mer, pour protéger les rapanuis de mauvais présages. D’autres gisent sur sol, le nez dans la terre, et ne peuvent être relevés mais doivent être recréées. Elles sont effectivement tombées lors de leur transfert depuis la carrière (elles sont créées directement dans la roche) jusqu’à leur plateau de prédilection. Enfin, certaines autres ont leur corps enterré. La tradition orale veut que les Moais ont été renversés où partiellement enterrés pour ne plus être vus et ainsi éviter d’attirer des curieux et d’attiser des guerres. Chaque statue possède également son histoire comme celle de ce …