Tous les articles classés dans : Les Yeux de Lémurien

Folklore Color Block à La Paz!

La visite de la capitale bolivienne fût très très haute en couleur! A notre grande surprise, notre arrivée dans la capitale a été signée par une fête très particulière : la fête annuelle des étudiants. Une sorte de carnaval dansant où toutes les universités de la ville sont représentées. Les étudiantes, étudiants, professeurs et autres représentants de ces établissements défilent avec une immense fierté dans les rues de La Paz au rythme des instruments de musique. Cette fête semble très attendue et prisée des boliviens! Et pour faire honneur à ce défilé, les rues sont ‘privatisées’. Il est effectivement impossible d’assister au défilé si on ne paie pas sa place dans les tribunes qui font office d’écran! Sous un soleil de plomb, nous nous laissons tenté par cette expérience inédite et trouvons une place en front row, parés pour enjoyer le show! J’avais, en effet, l’impression d’assister à un défilé très très haut en couleur! Les couleurs criardes, saccadées et pas forcément harmonisées des costumes attirent immédiatement le regard! Comme si leur fonction était d’attirer l’œil …

Barbie Fair Trade

Et oui, c’est impensable mais vrai! Barbie s’habille aussi sur le marché de La Paz! Je souhaitais mettre à l’honneur ce travail artisanal réalisé par de charmantes dames et dans des conditions pour les moins tumultueuses! En effet, ces couturières œuvrent minutieusement sur la rue en plein milieu d’une foule animée! Cela permet également de souligner l’importance de la débrouille dans les pays moins développés pour gagner son dû! Et heureusement que les lois de ces pays ne semblent pas aussi protectionnistes que les nôtres! Le cas échéant, je ne vois vraiment pas comment tous ces artisans de rue pourraient percevoir un salaire et promouvoir leur savoir-faire!

Les collines de Valparaiso

A seulement une heure trente de route de Santiago, la ville de Valparaiso balaie d’un coup de tag le smog morose de la capitale. Situé en bord de mer mais surtout sur les hauteurs des collines, cette ville se situe entre un Montmartre bien plus bobo et vibrant que l’original et un Berlin post-dictature. D’un point de vue holistique, la ville est empreinte d’une dimension terriblement poétique, quasi champêtre, quand les aboiements des chiens et les sirènes des ambulances ne perturbent pas le chant des oiseaux. Dans ce chaos de couleurs composé de tons des plus pastels au plus radiant, il règne une certaine harmonie. Bien sûr, l’on devine certains coins insalubres qui sont cependant sublimés par les oeuvres de rue ou les façades colorées. Les bars et restaurants sont également teintés d’une ambiance bohème tantôt mutine tantôt branchée. Toutes les occasions sont alors bonnes pour flâner et admirer les points de vue que dévoilent les collines de Valparaiso. L’aspect berlinois de la ville se démasque lorsque l’on s’intéresse aux oeuvres murales de plus près. Ces …

Santiago No Go

Notre arrivée au Chili n’aura pas été ponctuée d’une grande claque comme j’ai l’habitude d’avoir lors de chaque arrivée dans un nouveau pays. Dès le lendemain de notre arrivée, nous avons été briefé sur les règles de sécurité à prendre. Le larsin est apparemment courant dans les rues de Santiago. Et au regard des derniers événements qui se sont produits dans cette capitale, ça ne donne franchement pas envie d’aller se perdre dans ses quartiers. Le meurtre à coups de poignard du jeune touriste venu rejoindre sa sœur résonne dans ma tête… Et puis, la réputation de cette ville d’un point de vue touristique n’est pas non plus aguichante. Nous nous sommes donc contenté de l’ascension du Mont Cristobal au sommet duquel siège une grande statue de la vierge. Ce mont a également l’avantage d’offrir une jolie vue panoramique de la ville lorsqu’il fait beau et que le smog ne stagne pas! C’est lors de l’ascension que nous avons rencontré un expatrié français, Sébastien, ses deux chiens géants, Roméo et Angel, et Mariana, une touriste mexicaine brillante que …

Repas de Santa Carmen

Le jeudi 16 juillet 2015 est le jour de la ‘Santa Carmen’ pour les habitants de l’île de Pâques. Et pour l’évènement, tous les habitants sont conviés à se donner rendez-vous à un lieu connu de tous pour recevoir le repas du jour. Ce qui est le plus étonnant, c’est que ce repas est offert et élaboré selon les méthodes ancestrales : le repas est cuit dans un four artisanal! Plusieurs habitants font don de leur boeuf ou de leur récolte pour célébrer cet évènement. Curieux, nous avons accepté l’invitation de notre guide. Et nous nous sommes retrouvé au milieu de cette fête de village à déguster un repas absolument gargantuesque devant un petit groupe de musiciens et des femmes qui dansaient. C’était complètement déroutant. J’avais l’impression de me retrouver dans un autre époque. Pour en revenir au repas, je crois que mon sac de nourriture devait faire 1,5 kg. Il se composait de manioc, de patates douces, d’une énorme portion de viande marinée, d’une part de gâteau, des banannes vertes et d’un verre de jus de …

Ballade avec les Moais

Enfin, nous atterrissons sur l’île mystère pour découvrir les fameux Moais. Ces fameuses statues, que je trouve proche du style archaïque pour leur ligne très angulaire, recèlent de mystères et de légendes encore non fondées. Et c’est ce qui fait tout le charme de cette île dont la tradition orale prime sur la démonstration scientifique. Chaque statue possède vraiment son identité puisqu’elle incarne un ancêtre qui veille sur l’île. Certaines sont relevées et alignées le long de la côte, dos à la mer, pour protéger les rapanuis de mauvais présages. D’autres gisent sur sol, le nez dans la terre, et ne peuvent être relevés mais doivent être recréées. Elles sont effectivement tombées lors de leur transfert depuis la carrière (elles sont créées directement dans la roche) jusqu’à leur plateau de prédilection. Enfin, certaines autres ont leur corps enterré. La tradition orale veut que les Moais ont été renversés où partiellement enterrés pour ne plus être vus et ainsi éviter d’attirer des curieux et d’attiser des guerres. Chaque statue possède également son histoire comme celle de ce …

Underwater

Flâner au paradis, c’est bien. Nager dans des eaux cristallines en compagnie de Némo et ses amis, c’est mieux.   Ce n’est pas ma première découverte de ce monde fabuleux. Pourtant, mon émerveillement reste intact. Bien sûr Disney contribue vivement à alimenter l’idée que les océans cachent un monde parallèle. Et plus je plonge pour partir à sa rencontre, plus il me fascine.  Toutes les couleurs du panthome sont représentées dans cet aquarium grandeur Nature. La plupart des poissons s’habillent des couleurs les plus vives et se parent des reflets les plus étincelant. Si jamais quelqu’un vous dit que les couleurs de votre tenue sont mal accordées, esquissez un sourire, ne répondez rien, et dites vous simplement qu’il y a certainement un poisson qui porte un manteau encore plus extravagant que vous : la géométrie abstraite des scalaires se dessinent de noir, de blanc et de jaune citron, les poissons demoiselles sont habillés d’un manteau bleu électrique aux contours noir profond et les rayures des poissons perroquet se délimitent de jaune, d’orange, de rose, de …